Dervenn, une entreprise à mission au service des territoires et de la biodiversité

Actualités

Observation du Petit rhinolophe

Chauve-souris Petit Rhinolophe

L’hibernation du Petit rhinolophe

Pour surmonter l’hiver, les chauves-souris entrent dans une phase de léthargie profonde : l’hibernation. Elles vont alors rechercher des milieux avec une température et un fort taux d’humidité constants, généralement des cavités souterraines naturelles ou artificielles telles que des grottes, mines, tunnels, ponts, caves…

C’est le cas du Petit rhinolophe, qui colonise tous types de cavités souterraines favorables, dont des caves d’habitation ou vides sanitaires. Très fidèle à son gîte (voire même à son support d’accrochage), il peut se montrer casanier et occuper à l’année le même bâtiment en passant de la cave au grenier. Petit cocon noir et fragile suspendu dans le vide, il se distingue des autres espèces de Rhinolophidés par sa toute petite taille (37-45 mm).

La régression des populations de Petit rhinolophe 

Dans la seconde moitié du XXème siècle, les populations connaissent un effondrement drastique, notamment au nord de l’aire de répartition. L’espèce finit même par disparaître des Pays-Bas, puis de Flandre et du Luxembourg en quelques décennies. Les principales causes de cette régression sont les épandages massifs de pesticides ainsi que la modification du paysage et la destruction des gîtes d’hiver et d’été.

En France, bien que sa présence reste anecdotique dans l’extrême nord du pays, les effectifs sont progressivement en hausse sur le reste du territoire. L’espèce est d’ailleurs classée en « préoccupation mineure » sur La Liste rouge nationale et régionale (Bretagne).

En apprendre plus sur les chauves-souris

Pour (re)découvrir les espèces de chauves-souris présentes en Bretagne, vous pouvez lire notre article dédié en cliquant ici.

Et pour connaître le déroulement d’un inventaire de chiroptères, c’est ici.

 

Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) en hibernation dans un bâtiment, observé sur la commune de Saint-Vincent-sur-Oust

 

N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités : FacebookLinkedIn, Twitter et YouTube.