Dervenn, une entreprise à mission au service des territoires et de la biodiversité

Actualités

Mise en œuvre de mesures compensatoires – Espèces protégées

Transplantation espèce végétale protégée Petite Pyrole

Mise en œuvre de mesures de compensation – Transfert d’espèce protégée

La compensation écologique en bref

La compensation écologique constitue la troisième et dernière phase de la séquence Eviter – Réduire – Compenser (ERC).

Cette étape survient lorsque certains des effets néfastes d’un projet sur la biodiversité n’ont pu être ni évités ni réduits.

La mise en place de mesures compensatoires devient alors une obligation pour le maître d’ouvrage. L’objectif est de contrebalancer les impacts négatifs du projet, et ainsi, de retrouver une qualité environnementale au moins équivalente à l’état initial du milieu impacté.

Mise en œuvre de mesures compensatoires par Dervenn Travaux & Aménagements

Notre entreprise Dervenn Travaux & Aménagements est en mesure d’intervenir pour la mise en œuvre de mesures d’évitement, de réduction et de compensation écologique.

Pour en savoir plus sur toutes nos prestations relatives aux travaux de compensation écologique, rendez-vous sur la page dédiée de notre site Internet en cliquant ici.

Nous travaillons pour la réhabilitation des boisements, des cours d’eau et zones humides, ainsi que pour la préservation des espèces protégées.

C’est sur ce troisième objectif que nous allons nous concentrer dans cet article.

Petite Pyrole - Pyrola Minor

Petite Pyrole (Pyrola Minor) – Espèce végétale protégée

Travaux de compensation écologique pour la préservation des espèces protégées

Lorsque les études d’impact révèlent la présence d’espèces végétales ou animales protégées sur le site du chantier (et qu’il est impossible d’éviter et de réduire les impacts engendrés par les travaux) il est essentiel d’assurer la sauvegarde et l’accueil de ces espèces sensibles dans des espaces naturels plus favorables.

Dans ce cadre, nos équipes de techniciens du génie écologique travaillent pour la préservation de la faune et de la flore protégée, en réalisant divers types d’interventions :

Le transfert d’espèces végétales protégées

Nos équipes travaux interviennent pour le déplacement d’espèces protégées susceptibles d’être impactées par des projets d’aménagements, afin d’assurer leur mise en sécurité.

Nous déplaçons les espèces végétales protégées selon l’une de ces deux techniques :

  • Le transfert de sol en plaques :

Cette méthode consiste, dans un premier temps, à découper des plaques de sol à l’aide de bêches. Ces plaques sont ensuite décollées au moyen d’une pelle à neige métallique (ou d’autres outils du même type) pour limiter leur manipulation et éviter de les casser. Elles sont ensuite transportées vers le site d’accueil au moyen de caisse (ou équivalent), dans le but d’empêcher leur casse lors de l’acheminement.

  • Le transfert en vrac :

Cette technique de transplantation d’espèces végétales protégées consiste premièrement à prélever manuellement les pieds, qui sont ensuite mis en terre sur le site d’accueil et arrosés.

Nous avons par exemple assuré le déplacement de plants de Petite Pyrole en Mayenne. Pour en savoir plus sur cette intervention, cliquez ici : Fiche référence

Déplacement espèce protégée

Intervention pour le transfert de Sphaigne de La Pylaie (Sphagnum pylaesii)

À savoir : La loi interdit le prélèvement, le déplacement et la destruction des espèces protégées, ainsi que l’altération / la dégradation de leurs habitats naturels. Ainsi, le transfert d’espèces protégées, qu’elles soient animales ou végétales, est soumise à une demande de dérogation spécifique.

Pour en apprendre davantage, cliquez ici.

L’aménagement de gîtes pour la faune

Pour pallier la détérioration– voire la destruction – d’un espace naturel et recréer des habitats favorables à la biodiversité, nous intervenons pour l’installation de gîtes pour la faune.

Notre entreprise travaux assure la pose de gîtes de reproduction, d’hibernation et d’hivernation.

Nous sommes également en mesure d’aménager des habitats de substitution pour tous types d’espèces faunistiques : nichoirs à oiseaux et chiroptères (chauves-souris) ; hibernaculum (aussi appelé pierrier) pour les reptiles ; abris pour les amphibiens, les insectes ou encore les mammifères terrestres et semi-aquatiques.

Découvrez un exemple d’installation de gîtes pour la faune que nous avons réalisée en cliquant ici : Fiche référence

Hibernaculum - Pierrier pour reptiles

Hibernaculum (pierrier) – Abri pour les reptiles

L’installation de barrières amphibiens (ou crapaudromes)

Certains projets d’aménagement nécessitent le déplacement d’amphibiens présents sur le site, afin de les protéger face aux risques auxquels ils sont exposés.

Pour pérenniser cette mise en sécurité et éviter le retour des amphibiens sur les lieux, nos équipiers du génie écologique interviennent pour la pose de barrières amphibiens définitives en périphérie de la zone.

Barrière amphibiens - Crapaudrome

Barrière amphibiens définitive

L’installation de barrières amphibiens temporaires peut aussi être envisagée pour empêcher ces espèces de se rendre sur le site du chantier, uniquement pendant la durée des travaux.

Cloture de protection pour amphibien

Clôture de protection pour amphibiens temporaire

Cliquez ici pour découvrir l’une de nos interventions de pose de clôtures de protection pour amphibiens : Fiche référence

L’aménagement de passage à faune 

Pour assurer la protection des espèces menacées par des projets d’aménagements, des passages à faune peuvent être aménagés par nos équipes travaux, pour les guider vers d’autres sites d’accueil plus sécurisés.

Passage à faune

Passage à faune

Vous avez des besoins relatifs à la mise en œuvre de mesures de compensation écologique ? Faites appel à nos équipes expertes du génie écologique : contact@dervenn.com

N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités : FacebookLinkedIn, Twitter et YouTube