Dervenn, une entreprise à mission au service des territoires et de la biodiversité

Actualités

Le Hibou des marais

Hibou des marais en vol – © Stephan Sprinz | Wikimedia Commons

Quand observer le Hibou des marais ?

Ce strigidé (nom donné à la famille des hiboux et des chouettes), contrairement à la majorité des représentants de cette famille de rapaces nocturnes, a des mœurs assez diurnes. L’espèce est en effet très active au crépuscule et à l’aube, et peut même s’observer en pleine journée. En période de reproduction, l’espèce peut d’ailleurs se montrer plus active de jour que de nuit. Il faut attendre en général le crépuscule, environ une heure avant le coucher du soleil, pour que les individus s’activent, quittent leur dortoir et se mettent en quête de nourriture ; essentiellement des micromammifères et des oiseaux.

Où observer le Hibou des marais ?

La majeure partie des effectifs nichent en Europe septentrionale et dans les îles britanniques. Une partie de ces populations passent l’hiver en France où les individus se regroupent en dortoirs de plusieurs individus au niveau des vastes zones humides, bien souvent littorales, telles que les prairies, les marais et les landes. C’est à cette période de l’année que les effectifs nationaux sont le plus important.

La répartition du Hibou des marais en France

En France, les couples nicheurs sont très rares, cantonnés principalement à la façade atlantique des Pays-de-la-Loire, mais aussi dans le Nord-Pas-de-Calais, l’Alsace ou encore le Massif central. Le Hibou des marais établit son nid au sol dans une petite dépression recouvert de quelques débris de végétaux. Quant au choix du territoire de nidification, il est intimement lié à la disponibilité en proies. Avec plus des ¾ des couples nicheurs nationaux recensés annuellement, le Marais breton constitue le bastion français de l’espèce.

C’est à l’occasion d’une balade hivernale sur ce marais partagé entre la Vendée et la Loire-Atlantique, que Maxime Constantin – chargé d’études chez Dervenn Conseils & Ingénierie – a pu tomber nez à nez sur l’espèce et prendre ce cliché :

 

Hibou des marais

Hibou des marais (Asio flammeus) – © Maxime Constantin | Dervenn

 

N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités : Facebook, LinkedIn, Twitter et Youtube