Dervenn, une entreprise à mission au service des territoires et de la biodiversité

Actualités

La plantation de haies bocagères

Bocage

Qu’est-ce-que le bocage ?

Le bocage est un paysage rural, hérité d’anciennes pratiques agricoles et caractérisé par des champs clos, des alignements d’arbres et arbustes, talus et/ou murs de pierre.

Il s’agit d’un système dit « semi-naturel » car entretenu par et pour l’Homme.

Autrefois, le bocage remplissait trois principales fonctions :

  • Il servait de clôture pour le bétail
  • Il permettait de délimiter les parcelles de chaque propriétaire
  • Il favorisait une circulation allongée et ralentie de l’eau et permettait d’assurer la distribution à tous les usagers

L’évolution du bocage en France 

La France a connu deux phases de « bocagisation » : la première au 13ème – 14ème siècle, et la seconde au 18ème – 19ème siècle.

Jusqu’au milieu du 20ème siècle, on comptait de très nombreuses haies sur le territoire. Mais à partir des années 60, le bocage se détériore progressivement, les linéaires de haies commencent à décliner et de nombreux talus disparaissent.

En quelques chiffres :

 

Entre 1850 et 1950, le bocage en France occupait 15% de la surface agricole et représentait 45% de la surface forestière (Pointereau, 2004)

 

Entre 1960 et 1990, 60% des talus, haies et arbres d’alignement ont disparu en France (Barderet, 2005)

 

220 000km de haies et talus ont été rasés en Bretagne (Perrichon, 2003) (la Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt Bretagne estimait le bocage breton à 251 000km en 1997)

 

Sur 70 000km de haies et talus rasés en 30 ans dans les Côtes-d’Armor (Garczynski, 2001), seuls 2000km de haies à plat et 90km de talus ont été recréés depuis 1978 (Bretagne Environnement)

Pour illustrer cette dégradation du maillage bocager au fil du temps, vous pouvez vous rendre sur le site https://remonterletemps.ign.fr, vous permettant de voir l’évolution du paysage à travers les époques.

Pour exemple, voici une comparaison du paysage de la commune de Betton entre les années 50/60 et aujourd’hui : https://remonterletemps.ign.fr/comparer/basic?x=-1.645782&y=48.183867&z=16&layer1=ORTHOIMAGERY.ORTHOPHOTOS.1950-1965&layer2=ORTHOIMAGERY.ORTHOPHOTOS&mode=vSlider

Cette transformation s’explique notamment par la modernisation et la mécanisation de l’agriculture. Les nouveaux modes d’exploitation nécessitent en effet l’agrandissement des parcelles et des surfaces cultivées ainsi que la destruction des éléments considérés comme « gênants » (bois, talus, etc.), pour s’adapter à l’utilisation d’engins volumineux.

Le bocage présente pourtant des intérêts agricoles non-négligeables puisqu’il permet entre autres d’améliorer les rendements et de favoriser une agriculture plus durable.

L’arrêt de la valorisation de la filière bois représente aussi une cause de la perte des espaces bocagers.

Plantations

Travaux de plantation par nos équipiers Dervenn Travaux & Aménagements

Tous ces bouleversements ont entraîné une perte majeure de biodiversité et des perturbations hydrauliques importantes.

Pour lutter contre ces effets néfastes, le Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine – en collaboration avec la Chambre d’agriculture et la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt – s’est engagé dans un programme de reconstitution du bocage dans les années 70.

L’objectif de ce programme est aussi de revitaliser le bocage existant, mais vieillissant, par des plantations nouvelles.

De nombreux projets de plantations de haies et de restauration de maillage bocager voient désormais le jour à l’échelle nationale, à l’image du programme Breizh Bocage.

Quels sont les objectifs de la plantation de haies bocagères ?

Le bocage est un élément clé de notre écosystème. Il apporte une multitude de bénéfices et remplit de multiples rôles :

Le bocage participe à la préservation de la biodiversité

Les arbres et arbustes qui composent le bocage sont essentiels pour la faune et la flore sauvage, notamment pour les auxiliaires de culture, qui luttent contre les ravageurs, parasites et maladies et qui participent à la pollinisation.

Le milieu bocager fournit à la fois nourriture, refuge contre les prédateurs, lieu de reproduction ou encore d’hivernage.

Les haies bocagères possèdent aussi une fonction de corridors écologiques : elles facilitent la mobilité de la biodiversité en transit.

Le bocage constitue également un abri pour les animaux d’élevage. Il les isole du froid et du vent, et génère de l’ombre et de la fraîcheur par temps chaud.

Le bocage, essentiel dans l’adaptation aux changements climatiques

Le bocage capte et stocke le CO², permettant ainsi de limiter l’effet de serre, responsable du réchauffement climatique.

Il émet également des particules en période de sécheresse, qui servent de noyaux de condensation à la vapeur d’eau, produisant ainsi des nuages et donc de la pluie.

Le bocage, une protection face aux aléas climatiques

Dans son rôle de protection des bâtiments et des cultures contre les aléas climatiques, le maillage bocager permet à la fois :

  • De générer un effet brise-vent efficace
  • De limiter le gel d’une culture / prairie et son dessèchement
  • De freiner la propagation des maladies par le vent
  • De limiter la verse de céréales

Le bocage améliore la qualité de l’eau

Le bocage permet de lutter contre la pollution de l’eau. Il limite en effet le transfert de particules vers les milieux aquatiques, en captant une partie des intrants agricoles et d’autres rejets liés à l’activité humaine.

Le bocage lutte contre le ruissellement et l’érosion des sols

Les haies, placées en travers des pentes, retiennent l’eau grâce aux talus. L’eau s’infiltre ensuite dans la terre grâce aux racines, et se diffuse lentement dans le sol pour alimenter, tout au long de l’année, les parcelles et rivières en contrebas. Cette infiltration permet d’éviter que l’eau ne ruisselle et n’emmène avec elle, la terre des parcelles. Ainsi, l’érosion et les risques d’éboulement sont limités. Ce rôle tampon du bocage permet aussi de limiter la sévérité des crues. Les crues sont en effet 1,5 à 3 fois plus importantes pour les bassins ouverts par rapport aux bassins bocagers.

Le bocage, exploité pour sa ressource en bois

Les arbres et arbustes du bocage peuvent fournir de riches ressources en bois, qui sont ensuite utilisées notamment pour produire du bois de chauffage et du bois d’œuvre, source de revenus complémentaires pour les exploitants agroforestiers.

Le bocage, une marque de l’identité paysagère bretonne

En Bretagne, le bocage fait partie intégrante du paysage. Il représente le patrimoine naturel traditionnel, caractéristique de la région.

Compensation écologique travaux

Plantations pour la restauration du maillage bocager

Quelles essences d’arbres et arbustes locales choisir pour constituer des haies bocagères ?

Afin de favoriser l’utilisation de végétaux locaux, nous privilégions la plantation d’essences d’arbres et arbustes emblématiques du bocage breton, parmi les 40 recensées.

Pour en savoir plus sur chacune de ces essences, nous vous invitons à parcourir le guide des arbres et arbustes du bocage, élaboré par le département d’Ille-et-Vilaine : https://bretagne-environnement.fr/Guide-arbres-arbustes-bocage-documentation

La plantation de haies bocagères par Dervenn Travaux & Aménagements

Les équipes de Dervenn Travaux & Aménagements interviennent pour la plantation, la taille et l’entretien des haies bocagères sur tout le grand ouest (en Bretagne, Pays-de-la Loire et Normandie notamment).

Nous intervenons dans le cadre de marchés publics portés par le programme Breizh Bocage. En 2024, nous intervenons pour le compte de Fougères Agglomération, de la Communauté d’Agglomération du Mont Saint-Michel et du syndicat de Chère Don Isac.

Des entreprises du secteur privé font également appel à nos équipes pour des projets de plantations initiés par des démarches volontaires ou encore dans le cadre de mesures compensatoires.

Pour en apprendre davantage sur notre filiale spécialisée en travaux de génie écologique, cliquez-ici : https://www.dervenn.com/domaines/travaux-de-genie-ecologique/

Sources :

  • Eau et Rivière de Bretagne « Protection, entretien et valorisation du bocage »
  • Fougères Agglomérations « Nos programmes bocage »
  • Fougères Agglomérations communiqué de presse « Programmes de plantation de haies bocagères »
  • Département d’Ille-et-Vilaine « Les arbres et arbustes du bocage »

 

N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités : Facebook, LinkedIn, Twitter et Youtube