Dervenn, une entreprise à mission au service des territoires et de la biodiversité

Actualités

Les aménagements agropastoraux

Aménagements agropastoraux

Les aménagements agropastoraux, c’est quoi ?

Aussi appelés aménagements pour l’agriculture ou encore aménagements pour le bétail, les aménagements agropastoraux sont destinés aux activités agricoles, et plus spécifiquement à l’élevage.

À quoi servent les aménagements agropastoraux ?

Les aménagements agropastoraux pour lutter contre l’érosion des berges

Les animaux s’abreuvent très souvent directement dans les rivières et les ruisseaux. Mais ce comportement nuit aux écosystèmes.

En effet, en accédant aux rivières et ruisseaux, le bétail piétine la végétation présente sur les bords des cours d’eau qui est nécessaire à la stabilité des berges. Ainsi, ces dernières s’érodent et sont plus susceptibles de s’effondrer.

Ce phénomène d’érosion provoque une dégradation de l’état des sols. Par ailleurs, la perte de robustesse des berges favorise l’intensification de la force des crues.

Les aménagements agropastoraux, en limitant le piétinement du bétail, assurent la protection des berges et leur stabilisation.

Les ouvrages agropastoraux pour lutter contre la contamination des eaux 

En accédant librement aux ruisseaux, les animaux font parfois leurs besoins dans l’eau qui est alors contaminée.

Cette pollution peut entraîner une altération de la qualité des eaux, néfaste à la vie aquatique

Comme expliqué précédemment, le piétinement du bétail est à l’origine de la disparition des végétaux installés sur les berges et ses abords. La filtration des fertilisants et des matières organiques contenus dans les eaux de ruissellement n’est plus assurée, provoquant ainsi une dégradation de la qualité de l’eau.

Par l’installation d’ouvrages agricoles spécifiques, qui restreignent l’accès direct aux ruisseaux, le bétail est contenu dans les espaces de pâture et la qualité de l’eau est ainsi préservée.

Les aménagements agropastoraux pour lutter contre les dommages causés à la faune

La détérioration du système racinaire et de la végétation des berges, causée par l’abroutissement et le piétinement par le bétail, entraîne la disparition d’habitats pour la faune.

L’accès direct du bétail aux cours d’eau engendre aussi la mise en suspension de particules fines dans les ruisseaux et rivières, qui impactent la biodiversité. Ce phénomène rend l’eau turbide (c’est-à-dire trouble en raison de la présence de contaminants) et provoque également l’envasement des ouvrages. Ces particules sont aussi responsables du comblement des frayères. Cette zone de reproduction et de ponte utilisée par les poissons est alors altérée.

Ainsi, grâce à la réduction des impacts sur les écosystèmes, permise par les aménagements agropastoraux, la biodiversité est protégée.

En résumé, les aménagements agropastoraux permettent d’améliorer la cohabitation entre la nature et le travail agricole.

Quels sont les différents types d’aménagements agropastoraux ?

Les clôtures

La pose de clôtures, aussi appelée mise en défens, a pour objectif d’éloigner les animaux des cours d’eau et de limiter leur impact sur les berges et la ripisylve.

Pour restaurer plus efficacement les berges, les clôtures doivent être posées en retrait du cours d’eau afin d’éviter l’abroutissement de la ripisylve, une végétation nécessaire à l’équilibre écologique des cours d’eau et à la stabilité des berges.

Clôture bifils

Clôture bifils

Les systèmes d’abreuvement 

La mise en défens des cours d’eau permet d’éviter le piétinement des berges par le bétail, mais les empêche de s’abreuver à la rivière. Il est donc nécessaire de mettre en place des systèmes d’abreuvement alternatifs.

Plusieurs types d’installations existent :

  • Lorsque le cours d’eau est rendu totalement inaccessible, des bacs d’abreuvement ou des pompes à museau, sont placés au sein de la parcelle.
  • Des descentes aménagées (zone empierrée, clôtures bois) pour l’abreuvement du bétail en un point précis du cours d’eau.

 

Descente aménagée empierrée

Descente aménagée empierrée

Ouvrages de franchissement 

La mise en défens des berges rend impossible la traversée du cours d’eau. Des passages doivent donc être aménagés.

Différents dispositifs de franchissement peuvent être mis en place pour le passage du bétail et des engins agricoles et permettent ainsi de protéger les écosystèmes.

Les passages à gué, les passerelles en bois, en demi-tubes annelés (arches PEHD) sont des exemples d’ouvrages de franchissement qui peuvent être installés.

 

Passerelle bois Arche PEHD - Passerelle en tube annelé
Passerelle bois

Arche PEHD / passerelle en demi-tube annelé

L’installation d’aménagements agropastoraux par Dervenn Travaux & Aménagements

Les équipes de notre entreprise Dervenn Travaux & Aménagements interviennent pour :

  • La pose de clôtures agricoles (fils lisses, barbelés, rubans, hightensile, …)
  • L’installation de systèmes d’abreuvement
  • La mise en place d’ouvrages de franchissement (passages à gué, passerelles pour le bétail et engins, hydrotubes, etc.)

 

Vous pouvez découvrir l’un des chantiers d’aménagements agropastoraux que nous avons réalisé en cliquant ici.

 

N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître toutes nos actualités : FacebookLinkedIn, Twitter et YouTube

 

Sources :

PNR du Morvan – Les systèmes d’abreuvement du bétail et de traversée de cours d’eau

Syndicat du Bassin du Serein – Impacts du piétinement et solutions

Bassin Versant des Nièvres – Protéger les berges et le lit